22.5.13

* L'un sans l'autre c'est un incendie, un incident bien senti *


Une tenue un peu à l'image du temps : pas très printanière... Et moi je dois avouer que ces températures ne me donnent guère d'inspiration pour faire varier mes looks. Je n'en trouve même pas l'envie tellement j'en ai marre de porter des manches longues et des collants sous mes jupes. Alors bien souvent, au quotidien, j'opte pour le trio jean, t-shirt, blazer. Une valeur sûre dans laquelle je me sens bien et qui me correspond totalement malgré le fait que je porte un pantalon. Qui plus est depuis que j'ai trouvé plein de petits blazers sympas en début de saison  chose qui était auparavant bien difficile pour moi car toutes mes tentatives étaient des échecs pour cause de blazers trop larges aux épaules. Les coupes cette année sont-elles différentes ou ai-je grandi des épaules ? Ce sont surtout généralement des matières beaucoup plus fluides. Toujours est-il que cela me permet ainsi de porter un peu mes t-shirts d'été en attendant de les dévoiler intégralement. Et ce t-shirt cache effectivement quelque chose sous mon blazer, un joli dos...

J'ai choisi de "métalliser" un peu ce look avec deux détails. Tout d'abord mes bottines à hauts talons de chez H&M que je porte pour la première fois avec un jean et j'aime beaucoup l'effet  il faut dire que les occasions de les associer sont plutôt rares pour moi étant donné le nombre de fois où je préfère un pantalon à une jupe dans l'année. Et puis, ce collier de chez Bershka. Un look simple comme je les aime mais avec des petits détails qui font que je m'y sens parfaitement bien dedans et qu'il représente ce que je suis. Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...





Chanson du titre :  L'incendie - Vanessa Paradis.

19.5.13

* Je me ferais belle à t'en crever les yeux - le teint *


En ce dimanche, je vous propose de mettre 6 fonds de teint sur le banc d'essai. Comme beaucoup de femmes qui se maquillent, j'accorde une importance toute particulière au choix de mon fond de teint car un teint uni illumine vraiment le visage. Il est indispensable selon moi de ne pas zapper cette étape.  Alors, des fonds de teint, j'en ai vraiment essayé de nombreux depuis des années puis, il y a environ 3 ou 4 ans, j'avais trouvé celui qui me correspondait jusqu'à ce que Gemey Maybelline décide de ne plus le commercialiser  nooooooonnnnn, quel drame, mais pourquoi ?! Depuis 6 mois, je suis donc de nouveau à la recherche  plus ou moins hasardeuse j'avoue  du fond de teint idéal.  Et là, j'ai trouvé du bon et du moins bon. Mais je crois que j'ai trouvé ! J'ai en effet acquis la certitude depuis cette semaine que c'était bien celui-ci dont j'avais besoin. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai décidé d'écrire cet article aujourd'hui. Je vous laisserai le découvrir en dernière position  on garde le suspense  Bien sûr, cela ne reste que mon avis et mon test sur ma peau qui n'est pas sèche mais qui est en revanche sujette aux imperfections. Bien sûr, j'attends vos expériences et vos bons plans surtout. Je vous embrasse et vous souhaite une belle journée...

✯✯✯

Lumi magique - L'Oréal

"Infusion de lumière" "créateur d'éclat naturel"... Tout un programme ! Ce fond de teint est donc sensé amener de la lumière au visage. Sembler rayonnante, forcément, on en a toutes envie. Mais le résultat sur ma peau est plus que décevant. L'effet semble plutôt gras au final et on peut plutôt parler de brillance que de lumière... Beurk ! L'application est facile, la couvrance convenable mais définitivement le gros point faible ne fait pas oublier le reste. J'ai persisté une semaine puis abandonné. Je ne le conseille pas  ou peut être sur une peau plus sèche que la mienne qui sait...

✯✯✯

Instant Anti Age Le lifteur - Gemey Maybelline

Ce n'est pas forcément l'effet lifteur qui m'a attiré, bien que s'il le donne, je veux bien le prendre. Non, c'est plutôt le packaging qui m'a plu — oui je suis faible sur ce genre d'argument — avec cette spirale de fond de teint qui se mélange avec la base retexturisante transparente. Au final, des belles promesses, il ne reste plus grand chose... La couvrance est bonne mais ce que je retiens c'est qu'il est surtout pas très simple d'application car la texture n'est pas assez fluide à mon goût. Sur l'effet anti-âge, je ne peux pas vraiment me prononcer, je dois avouer que je n'ai pas un visage assez marqué pour y voir une différence certainement. Mais bon je n'y crois pas tellement de toute façon et en base lissante je préfère utiliser quotidiennement du gel d'aloé vera. Peut être avec une application au pinceau ça serait mieux. En plus, et chose complètement rédhibitoire pour moi, ce fond de teint me donne quelques petits boutons. Out pour moi !

✯✯✯

10 hour sleep effect - Bourjois

Il promet un teint frais et reposé et parce que je suis un peu naïve, j'ai voulu y croire — tout en ayant tout de même bien conscience que cela est impossible. Après test, je dirais que ce fond de teint est vraiment bien mais pas pour moi. Je vous explique. L'effet lumière sur le visage est plutôt bon et la couvrance légère est parfaite pour les jours où l'on n'a pas besoin de forcer le "camouflage". La texture est assez liquide tout de même, cela m'a plutôt surprise mais, après quelques jours d'application, j'ai trouvé le bon dosage et cela le rend très simple d’application car il pénètre bien sur la peau. En revanche, et je le déplore car sinon je serais restée fixée sur ce fond de teint certainement, encore plus avec l'arrivée des beaux jours, il me donne des petits boutons. Alors, c'est certain, j'ai une peau très sensible sur ce point alors je ne suis pas une  référence. Je vous le recommande malgré tout.

✯✯✯

BB cream 8 en 1 - Bourjois

Sans nul doute celui que je déconseille le plus. Pourtant, sur le papier, quand je l'ai vu en parfumerie, j'ai crié victoire : il unifie, lisse, corrige les imperfections, efface les signes de fatigue, gomme les brillances, préserve la jeunesse de la peau, hydrate et protège du soleil. Parfait en somme ! Hum, trop beau pour être vrai... Reste qu'il n'est absolument pas pratique d'utilisation puisqu'il s'agit d'une crème à appliquer à l'éponge et moi, ça, je ne sais pas faire... J'applique toujours mes fonds de teint au doigt. J'ai donc testé l'éponge puis au doigt au final malgré le manque d'hygiène certain de cette technique mais rien n''y fait. Le résultat est, sur ma peau, pas du tout discret, il donne vraiment l'impression d'un maquillage en couche grossière. Zéro lumière en plus. Je crois que c'est celui que je déteste le plus.

✯✯✯

Derma blend - Vichy
Le mythique Derma Blend qui nous sauve toutes lorsque notre peau est dévastée. Il m'a aidé bien des jours cet hiver pour sortir de chez moi car sans nul doute il est imbattable sur la couvrance et en plus il pénètre bien sur la peau lorsqu'il est utilisé avec parcimonie. Il m'a quand même fallu quelques jours pour l’apprivoiser au départ mais après j'ai vite compris la dose dont ma peau avait besoin. Il est magique pour estomper les imperfections. Je le conserve pour les jours où il m'est obligatoire, en cas de vilaine peau quoi, mais je préfère utiliser quotidiennement un fond de teint avec une couvrance plus légère. Si je n'ai que quelques petits boutons, je l'utilise également en guise de correcteur au pinceau directement sur l'imperfection. Je le conseille et le conserve.

✯✯✯

Hello flawless Oxygen Wow - Benefit

Je termine par le meilleur selon moi, le best des best. Voilà, j'ai décidé que ce serait lui mon fond de teint officiel. Dans quelques jours j'aurai terminé mon premier flacon et je me suis précipité pour en acheter un nouveau pour ne pas en manquer. Ce fond de teint illuminateur a tout ce que je cherchais. Cela fait plus d'un an que je le possède et je ne comprend toujours pas pourquoi j'ai voulu chercher ailleurs entre temps. La couvrance est légère voire moyenne suivant la quantité de produit appliquée et cela me convient la plupart du temps. J'ai vraiment l'impression en le portant que ma peau est plus belle est plus lumineuse. Il ne me donne pas de boutons et c'est ce qui est le plus dur pour moi à trouver. Certes, à 35 euros le flacon, c'est un certain budget mais je ne le regrette pas comparativement à tous ces fonds de teint de supermarché dans lesquels je me suis ruinée une fois ou l’autre en voulant les tester. Vous l'aurez compris, je vous le conseille vivement !

✯✯✯

Chanson du titre : Belle à en crever - Olivia Ruiz

16.5.13

* Je vais en rire, pour ne plus pleurer *


Je vous ai déjà montré ce blazer H&M il y a quelques semaines ici mais porté avec une jupe. Aujourd'hui je vous le présente tel que je l'avais imaginé lorsque je l'ai vu en boutique, c'est-à-dire avec un pantalon. C'était comme ça que je souhaitais le porter au quotidien et notamment au boulot : tout simplement pour habiller une tenue plus basique. Pour l’originalité, ce blazer me suffit. La coupe que j'adore et ces motifs qui sont à la base un peu improbable sur moi font le reste. En plus, il est vraiment très agréable à porter, ce qui, soyons franches, n'est pas le cas de tous les blazers. Honnêtement, je n'aime pas énormément le motif en lui-même et je n’achèterais aucune autre pièce le représentant comme j'ai vu en boutique, mais je trouve qu'il se marie vraiment parfaitement avec la coupe de la veste. Pour l'associer, j'ai opté pour un t-shirt noir tout simple et un jean légèrement troué. Oui j'avoue, seulement "légèrement". Malgré tout, quand je le porte j'ai l'impression d'être vraiment plus rock. Chacune son niveau de "déglingué" hein, on est bien d'accord. Bien évidemment cette tenue n'aurai pas de sens sur moi sans une paire d'escarpins à talons vernies pour ajouter un peu de chic à l'ensemble. Et parce qu'une fois n'est pas coutume, je vous montre le sac à main que je porte avec cette tenue.

Un dernier mot enfin pour vous dire que j'ai perdu mon nom de domaine chanelene.com cette semaine  c'est ce qui arrive quand on oublie de payer la location... Je suis donc retournée sur mon adresse blogger www.chanelene.blogspot.fr. Tous mes anciens liens sur facebook et autres réseaux sociaux sont erronés et même dans Google j'ai perdu tout mon référencement... Un erreur à ne pas commettre donc, vous l'aurez compris. C'est désormais une page de publicité qui a remplacé mon ancienne adresse. Et quand je vois la chute de mon nombre de visites quotidiennes depuis, ça me fait peur. Pour ceux qui restent, je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...




Chanson du titre : Et maintenant - Gilbert Becaud.

13.5.13

* Everybody makes some mistakes *


Après une semaine sans "post look", me revoici avec un look en jupe, mais encore en collants. Les températures ne me permettent pas vraiment encore de les enlever et, du coup, j'avoue que depuis plusieurs jours j'opte plus facilement pour un pantalon. Mais comme cela joue vite sur mon moral de porter des jeans, hier j'avais ressorti une jupette. Et pas n’importe laquelle : ma mythique patineuse ! Au final, je reviens toujours vers elle je vois alors que je n'achète que des jupes tubes depuis quelques temps. Encore deux ce weekend à mon actif. Il faut dire aussi que je cherche désormais des longueurs un peu plus décentes que ce que propose cette jupe  là où les collants opaques ont un grand intérêt d'ailleurs !

Et puis, je vous présente enfin ce petit sweat manches courtes acheté l'année dernière chez Bizbee et que je n'avais pas encore porté pour tout vous dire  ce n'est pas un cas d'école dans mon dressing. J'avais aimé ses petites manches reboulées et sa matière sweat associée à un détail un peu plus chic avec ces paillettes dorées sur le col. C'est de ce détail d'ailleurs que découle le choix de ma ceinture, car j'avoue qu'à la base, je n'aurai peut être pas associé du gris clair et du doré. Mais là, du coup, cette ceinture tressée s'est imposée comme une évidence. Après l'avoir porté bouclée dans un précédent look ici, cette fois-ci, je l'ai simplement nouée. Pour les chaussures, mes compensées Bershka que j'aime beaucoup pour les mi-saisons. Je vous embrasse et vous souhaite une belle semaine...








Chanson du titre : So much trouble - Izia

9.5.13

* Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile *







Certains se souviendront peut être que ma rubrique plus lifestyle du dimanche, je l'avais inauguré en janvier dernier avec une recette de fondant chocolat poire. Aujourd'hui, je reviens plusieurs mois après avec une recette de cookies noix de coco et pépites de chocolat. En effet, je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment mais je n'arrête pas de faire des cookies, j'en raffole. S'il m'arrive le plus souvent de faire des cookies à partir de la préparation Alsa car je la trouve vraiment délicieuse  et je vous la recommande vivement d'ailleurs, je sais cuisiner "pour de vrai" également. Alors j'ai ressorti cette recette que je faisais régulièrement il y a quelques années et que j'avais soigneusement écrite dans mon cahier de cuisine — une bonne résolution qui n'aura que guère duré malheureusement car depuis les feuilles volantes s'entassent.

Bien sûr, ceux qui n'aime pas la noix de coco ne seront pas intéressés  et je remarque dans mon entourage qu'ils sont nombreux. Pour les autres, je vous invite bien sûr à essayer et à me tenir informé de ce que vous en avez pensé. Par ailleurs, je suis à la recherche d'une bonne recette de cookies plus "classique" qui fait des biscuits tout gonflés comme ceux-là, alors si vous en avez une je suis preneuse ! Enfin, vous dire que, pour les plus malins, vous pourrez noter le jeu de mots avec le titre de mon article qui est une chanson de Cookie Dingler : Cookie / cookies... Non je ne prends pas de substance illicite, je vous assure, pour vous faire des blagues aussi pourries, c'est naturel chez moi ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle journée.



Alors pour les gourmand(e)s qui souhaitent réaliser cette recette, il vous faudra ces ingrédients :
- 120 g de beurre
- 100 g de sucre cassonade en poudre
- 1 oeuf entier
- 150 g de farine fluide
- 1/2 sachet de levure chimique
- 150 g de noix de coco râpée
- 1 tablette de chocolat au lait à patisser
- 1 pincée de sel.



Je vous conseille de sortir le beurre 1/2 heure avant la préparation afin qu'il ramollisse  il sera ainsi plus facile à manipuler. Dans un saladier, mettez le beurre et le sucre en poudre. Mélangez à la main afin de faire ce que j'appelle une pommade — mais j'invente totalement mon terme technique là. Ajoutez l'oeuf puis mélangez avec une cuillère en bois. Ajoutez ensuite la farine, la levure et le sel, mélangez. Puis la noix de coco. Et enfin, les pépites de chocolat. Vous aurez préalablement coupé les carreaux de chocolat en petits morceaux à l'aide d'un couteau. Sachant que moi je n'ai mis qu'une demie plaquette de chocolat dans ma recette et je l'ai regretté, il en faut plus, selon moi — note pour moi-même pour la prochaine fois.



Une fois la pâte faite, formez des boules de la taille d'une grosse noix  ce qui correspond à environ 17 ou 18 cookies. Disposez-les sur une feuille de papier sulfurisé en les aplatissant légèrement. Mettre à cuire à 180°C pendant 9 minutes  selon votre four, il faudra adapter légèrement la cuisson. Laisser refroidir une demie heure et c'est bon vous pouvez vous goinfrer — euh... déguster pardon...



Chanson du titre : Femme libérée - Cookie Dingler.

5.5.13

* Sans en attendre rien, mais pour le plaisir *


Parce que le ridicule ne tue pas, j'ai décidé de partager aujourd'hui avec vous les 5 titres que j'adorais lorsque j'avais 8 ans environ. Je ne sais pas trop ce qui est passé par ma tête lorsque j'ai imaginé écrire cela mais en tout cas, ça m'a follement amusé de le faire, croyez-moi. En revanche, je pense que je ne relirais pas mon post entre le moment où je l'écris et le moment de sa publication car sinon la honte risque de m'envahir... Alors oui, je suis née dans les années 80 et forcément réécouter ces musiques 20 ans plus tard les fait paraître légèrement kitsch  notez ma modération dans l'expression. Je vous mets d'ailleurs au défi de regarder les cinq clips que je vous propose. Je compte sur vous en tout cas pour me dire en commentaire ce que vous écoutiez au même âge bien sûr, que l'on rigole ensemble ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle journée...

✯✯✯

Herbert Leonard - Quand tu m'aimes
Je crois que ce choix mérite une grosse explication, surtout que je le place en premier sur ma short list ! Je devais avoir genre 8 ans et il m'a fallu, comme toutes les petites filles de l'époque, faire le choix d'un chanteur que j'aimerais, celui qu'on appelle l'idole. Alors que Rock Voisine et Patrick Bruel faisaient fureur dans les cours de récré, moi j'ai choisi Herbert Léonard... Il y avait sa photo dans le Tele Z de la semaine et ma cousine Marianne qui avait quelques années de plus que moi venait de m'offrir un cassette compilation de ce chanteur  je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs. J'avais dû me dire que c'était ce qu'écoutait les grands... Et quand on fait attention aux paroles de cette chanson, il est bien clair qu'elle n'était pas écrite pour une petite fille de 8 ans et le clip encore moins... Curieux choix c'est certain. Herbert Léonard reste à ce jour la personne qui m’inspire le plus de nostalgie ! Voilà, vous connaissez désormais la chose la plus honteuse à savoir sur moi...



✯✯✯

François Feldman - Les valses de Vienne
"Dans la Rome antique, errent les romantiques..." Comme j'ai pu écouter cette chanson romantique et mélancolique ! Les valses de Vienne... Ce monde me faisait rêver, j'imaginais les danseuses tournoyer et j'avais envie de faire comme elles. Cet esprit mondain et conventionnel qui s'en dégage me plaisait également. Aujourd'hui, quand je réécoute cette chanson, j'y vois toute la poésie que contient son texte. Je ne la mettrais certainement pas dans Ipod mais ça me plaît de l'entendre, ça me rappelle indéniablement mon enfance.
hhh


✯✯✯

Rock Voisine - Avant de partir
Comment il ne pouvait pas m'avoir la canadien avec sa chanson "Hélène" ! Rock Voisine était une star à l’époque. Alors, bien sûr, son album je l'ai écouté en long, large, travers et plutôt que de vous ressortir ici l'incontournable "Seul sur le sable, les yeux dans l'eau...", j'ai choisi un autre titre qui me plaisait. Je me souviens que je rembobinais souvent ma cassette sur cette chanson  ah la belle époque de la cassette audio !



✯✯✯

Thierry Hazard - Le jerk
Qu'est-ce-que j'ai pu danser sur ce titre quand j'étais gamine. A l'époque, je me voyais bien comme ça quand je serais devenue grande : coincée dans la journée et dévergondée la nuit. Vous voyez comme j'avais des projets de vie à l'époque ! Pitoyable... Mais rigolo avec le recul. Il faut dire qu'enfant j'avais un vrai second monde dans ma tête alors cette histoire de double vie ce n'est pas vraiment surprenant dans le fond !



✯✯✯

Helene Rolles - Peut être qu’en septembre
"Hélène, je m’appelle Hélène", je l'ai entendu des milliers de fois, et encore aujourd'hui il m'arrive qu'on me la refasse. Alors, bien sûr, à l'époque de cette série phénomène, il était difficile de passer à côté d'AB Productions et des chansons de leurs comédiens. Avec mes copines, on jouait à "Hélène et les garçons" et moi j'étais Cathy, celle qui sortait avec le beau Etienne ! Et vous ? Je suis sûre que celles de ma génération y jouait aussi !



Chanson du titre : Herbert Léonard - Pour le plaisir.

2.5.13

* Je vis dans une boite à musique électrique et fantastique *



Il y a quelques semaines, alors que je portais ma désormais célèbre jupe peplum — dont j'ai du mal à me défaire  — avec une chemise bûcheronne rouge, je suis passée chez Camaïeu durant ma pause déjeuner pour farfouiner des accessoires et je suis tombée sur cette ceinture à plaque dorée. Parfaite, elle serait l’accessoire idéale pour terminer une tenue. Elle se mariait parfaitement ce jour-là avec les clous dorés et les boutons présents sur la chemise et donnait un esprit beaucoup plus chic à ma tenue. Aujourd'hui, même si le printemps n'est pas vraiment là, je n'imaginais pas reporter cette association avant l'automne. Il y a des moments dans l'année où il faut savoir passer à autre chose et porter des vêtements qui ont un esprit plus léger, même si le soleil n'est pas au rendez-vous. 

J'ai donc choisi ma marinière H&M parce que je voyais plus l'association avec le noir de la jupe et le doré de la ceinture avec un top à imprimé pour que ça tranche moins et que des imprimés, voyez-vous, je n'en ai pas tant que ça. Et puis encore une fois, cette ceinture opère l'effet attendu : elle rend plus chic la tenue, je trouve. Bref, vous l'aurez compris, je ne regrette en aucun cas mon achat. Elle m'était trop grande car je pense qu'elle est sensée être portée aux hanches, mais moi je ne porte que des ceintures à la taille alors j'ai recousu les boutons pressions à l'arrière un peu plus loin et hop le tour est joué. On ne va pas se laisser embêter par des petits détails non plus ! Pour finir, j'ai simplement ajouté un collier doré à inscription "yours and mine" pour une touche dorée en rappel et, pour le côté plus décontracté, mes bottines plates noires  que j'espère définitivement quitter pour la saison très vite désormais. Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...



Chanson du titre : Lettre à France - Michel Polnareff.