27.10.12

* Tu seras bienvenue chez moi, si tu n'abandonnes pas *


Petite absence de publications cause aménagement d'un nouveau chez moi ! Aussi, depuis quelques temps déjà, mon énergie et mon temps sont plus dépensés  le mot est juste d'ailleurs  dans les magasins de déco que dans les boutiques de fringues. Qui dit nouvel appartement dit toujours un petit peu nouvelle vie et surtout pour moi nouvelles envies ! Bon, je vous l'accorde, des envies, j'en ai tous les 4 matins de toute façon... Mais ne me dites pas que lorsque vous déménagez ce n'est pas votre cas à vous aussi ! Non ? En tout cas moi j'ai mille idées à la seconde et l'envie de dizaines de choses. Ikea, Alinéa, Fly, Casa et Maisons du Monde sont mes meilleurs amis du moment et je passe mes soirées depuis plusieurs semaines à naviguer sur leurs sites en ligne. Pour tout vous dire, j'adore déménager, j'en suis déjà à mon sixième appartement dans une ville ou une autre depuis ma première année de fac, 6 en 10 ans ! J'ai encore beaucoup de choses à aménager, et de nombreuses choses à penser car la décoration d'un appartement ne se fait pas en un jour, ni même en une semaine.

Je vous montre rapidement pour cette fois la pièce principale même si quelques cartons traînent encore deci delà. Pour l'instant, j'ai posé les choses un peu rapidement à divers endroits, à l'instar de la cheminée qui a ressemblé pendant plusieurs jours à un petit bazar. En fait, j’étais à la recherche d'un grand miroir à y poser à bord blanc ou gris clair. J'ai trouvé pratiquement ce que je cherchais à Ikea  les autres étaient bien trop chers... Je le repeindrai, je pense en gris ou lilas, puis le patinerai. Pour la cuisine, j'envisage de mettre de nombreux cadres de différentes tailles au dessus de mon meuble comptoir noir. Je réfléchis encore au mur sur lequel mes photos de voiliers en noir et blanc vont être accrochées. En attendant, cette semaine, j'ai repeint mon bureau en blanc ; ne reste plus qu'à lui donner l'effet vieilli que je souhaite. Pour finir le pot de peinture  genre je suis une fille économe, j'ai également donné un coup de pinceau sur des panières en osier pour la salle de bain. Depuis hier, je suis en train de repeindre mes boîtes à chaussures en noir, pour en faire de jolies boites de rangement. Bref vous voyez les idées se bousculent dans ma tête  comme bien souvent d'ailleurs ! Tellement que je n'ai même pas pris le temps d'enlever les étiquettes sur les objets ! Je vous montrerai tout ça une prochaine fois, si ça vous dit. Je vous embrasse et vous dis à très vite de toute façon...












Nota bene : Vous avez peut être suivi un peu mes "aventures" cette semaine via la page facebook du blog ou bien mon compte Instagram, notamment mes après midi bricolage, thé ou déco avec Floriane du blog "Les Folies de Flo". En bonus de cet article, nous voici donc à IKEA, jeudi après midi. J'en suis ressorti avec une voiture bien chargée et un compte bancaire délesté, comme souvent d'ailleurs... Même lorsque je sais précisément ce que je veux, j'achète toujours tout un tas de petites choses comme des bougies ou de la vaisselle... Tant pis hein, "c'est le jeu ma pauvre Lucette". Je termine donc cette semaine complètement fauchée mais ravie d'avoir passé plusieurs jours avec Floriane en tout cas !



Chanson du titre : Bienvenue chez moi - Florent Pagny

18.10.12

* Quand bien même elle garde ses mystères *


Je crois qu'il va falloir vous réhabituer à me voir en noir. C'est un des signes visibles chez moi de la présence de l'automne d'ailleurs, j'abandonne les couleurs. Et puis, de toute façon, je trouve que le noir me va mieux au visage. Je sais que c'est un peu bête à dire, mais on a toutes des couleurs de prédilection, la mienne n'en est pas vraiment une... Que voulez-vous, je me complais à m'habiller en noir, gris et blanc ! Aussi, quand j'ai voulu porter cette jupe à clous, achetée chez H&M il y a quelques mois, je l'ai associé à du noir. Pas très original certes, mais je reste moi. Je ne me trahis aucunement avec ce look. Je préfère la porter de façon sobre car les clous dorés sont bien assez brillants en réalité — tellement d'ailleurs que sur les photos on dirai que je porte un jupe à pois blanc. J'attendais d'ailleurs l'arrivée des jours un peu gris pour "inaugurer" cette jupe tube pour tout vous dire.

Un top en matière satinée mais loose pour casser le moulant de la jupe. Et, même si elle est très ajustée, je dois avouer que je suis très à l'aise ainsi. En plus, je peux la porter à la hauteur que je souhaite pour un rendu plus ou moins long selon les circonstances. Evidemment, mon naturel me pousse une fois encore à la porter taille haute et à la ceinturer. Pour cette fois, avec deux fines ceintures tressées que j'ai noué ensemble. J'ai ajouté un collier en forme de lapin noir d'un côté, doré de l'autre, pour s'accorder à l'ensemble du look. Et enfin un classique et strict blazer noir pour adoucir le côté soirée de la jupe. Pour les chaussures, ce sont bien sûr mes bottines beiges qui donnent un aspect plus casual à ce look. Bref, je dois avouer que j'adore cette tenue et que je la porterais tous les jours si je pouvais le faire au travail ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...





Nota bene : Des paroles du dernier single de Benjamin Biolay pour titre du post, single que j'écoute un peu en boucle depuis quelques semaines. Je sais que cet artiste ne fait pas l'unanimité mais moi personnellement j'adore et je savoure chacun de ces albums. J'aime lorsqu'il collabore avec Keren Ann, avec Elodie Frégé ou encore avec sa soeur Coralie Clément ou lorsqu'il chante avec Chiara Mastroianni. En fait, on s'en fout un peu de ce que j'aime écouter c'est certain mais comme mes titres d'articles ne sont pas toujours tirés de chansons que j'aime particulièrement, pour cette fois j'en profite pour en glisser un mot.

Chanson du titre : Aime mon amour - Benjamin Biolay

15.10.12

* Que serais-je sans toi que ce balbutiement *


Et voilà, je vous avais parlé sur la page facebook et dans mon précédent article sur le blog de la petite révolution  n'ayons pas peur des mots  qui secoue ma vie en ce moment. Voilà désormais plus d'une semaine que je n'ai pas enfilé une paire de talons ! Pour ceux qui me connaissent ou me suivent habituellement, vous ne pouvez pas nier que ce n'est pas une chose habituelle pour moi. Ce changement assez surprenant n'était absolument pas prévu en plus. Ce fut une question de circonstance et de coup de coeur pour une paire de bottines. J'ai d'ailleurs bien du mal, malgré ma bonne volonté, à trouver une autre paire de bottines plates qui me plait... Je crains pour vous que ces chaussures soient un peu comme mes compensées Bershka auparavant : des incontournables sur mon blog. Je les adore ! Elles vont avec tout j'ai l'impression... Et elles me changent la vie et la vision que j'ai de mon dressing.

Cette robe en dentelle est en l'illustration parfaite. Achetée il y a 2 ans, je ne la portais plus car je la trouvais trop sexy avec des talons. J'avais du mal à l'assumer : trop moulante, trop de dentelle. Mais là, avec des chaussures un peu masculine et qui plus est marron / beige, ça casse tout de suite l'effet trop féminin. Pour vous dire, elle était relayée au fin fond d'un carton parmi les habits dont je souhaitais me débarrasser sur mon vide dressing ou autre  projet toujours d'actualité mais en stand-by pour l'instant. Aujourd'hui il n'en est désormais plus aucunement question. Je la garde ! Je la trouve parfaite ainsi. Non ? Je vous embrasse et vous souhaite une excellente semaine.









Nota bene : En ce 15 octobre, je souhaite un joyeux anniversaire à mon photographe Stéphane grâce à qui ce blog continue. Stéphane qui me prend en photo, me donne son avis sur mes articles, modère mes commentaires et administre la page facebook du blog quelquefois... Et bien plus encore ! Merci pour tout. Merci pour ta patience et ta disponibilité... Et toutes les blogueuses savent l'importance de la présence de cet être caché derrière l'objectif, mais si précieux et indispensable... "Que serais-je sans toi" ?

Chanson du titre : Que serais-je sans toi ? - Louis Aragon

11.10.12

* Don't you know, they're talkin' bout a revolution *



Au milieu de cette semaine sans post look sur le blog il fallait absolument que je vous parle de la petite révolution qui m’anime en ce moment. Celle-ci ne sera peut-être que temporaire mais voilà 5 jours que je ne porte pas de talons ! Et ce fait est suffisamment rare pour que je vous en dise un peu plus ici. En fait, tout a commencé un peu par hasard vendredi dernier quand, en sortant du travail, je suis passé devant une boutique de chaussures asiatiques et j'ai eu envie d'y entrer. Ce n'était absolument pas prévu mais j'avais envie de jolis petits escarpins colorés  bleu électrique peut être   pas chers du tout, car je n'étais pas sûre de les porter de nombreuses fois. Et puis je suis tombé sur des bottines beige / caramel à lacets, des bottines toutes plates   à suivre bien sûr sur le blog ! J'essaie... Je reste dubitative... Puis je ressors sans rien acheter. Mais le soir, cette paire me trottait dans la tête et je sais que cela vous arrive à toutes de regretter de ne pas avoir acheté un article hein ? Dites-moi que je ne suis pas la seule à faire des fixettes comme ça ! Du coup, samedi, j'ai filé les acheter et depuis, je ne les quitte plus ! Et franchement je dois vous avouer que je redécouvre entièrement mon dressing. Tous mes looks me semblent différent de ceux d'avant. C'est incroyable et je reporte des vêtements que je ne portais plus. C'est fou comme une paire de bottes un peu masculine peuvent changer un look, et je peux ainsi "augmenter" la féminité sur les autres pièces, j'ai l'impression !

Aussi, depuis lundi, je suis à la recherche d'autres chaussures plates pour varier un peu. Soyons franche, je ne compte absolument pas abandonner mes talons, mais redécouvrir une nouvelle façon de se chausser est un vrai bonheur. D'ailleurs, pour tout vous dire, je ne rêve réellement que d'une seule paire et c'est celle-ci ! Faire une sélection n'a pas été une chose simple et je ne me risquerais certainement pas à commander des chaussures plates sur un e-shop sans les avoir essayé auparavant afin de voir ce qu'elles peuvent donner sur moi. Je n'arrive absolument pas à m'y projeter dedans. Il faut que mon cerveau s'y habitue certainement ! A voir donc s'il ne s'agissait que d'une lubie passagère ou d'une vraie révolution... Et vous alors, vous êtes plutôt avec ou sans talons ? Je vous embrasse et vous souhaite un excellent week-end !



❶ Bottes motarde - La Redoute - 129.99 euros - A retrouver ici
❷ Bottes - Cable - La Halle aux chaussures - 59.99 euros - A retrouver ici
❸ Bottines - Cable - La Halle aux chaussures - 54.99 euros - A retrouver ici
❹ Bottes motarde - Cable - La Halle aux chaussures - 79.99 euros - A retrouver ici
❺ Low boots - Gemo - 34.99 euros - A retrouver ici
❻ Boots - Bata - 39.99 euros - A retrouver ici

Chanson du titre : Talkin 'bout a revolution - Tracy Chapman

4.10.12

* Hélène things you do, make me crazy about you *


Pendant longtemps, je me suis refusée à porter chemise ou veste en jean parce que je trouvais que ça ne me correspondait pas. D'ailleurs, beaucoup de personnes dans mon entourage ont été surpris quand je leur ai dit que j'avais acheté une chemise en jean chez Zara. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai eu envie cet automne de céder. Mais, ce qui se confirme, c'est que je n'ai absolument pas une morphologie pour les chemises, à mon grand désespoir. Elles me sont toujours trop grandes, et celle-ci n'échappe malheureusement pas vraiment à la règle quand je vois le rendu sur les photos  car cela me semble moins flagrant dans mon miroir. Pourtant ce n'était pas faute d'avoir acheté une taille XS. Bon ce n'est pas grave, je la ferai reprendre et recintrer  la magie de la couture !

Quant à la jupe, c'est un achat qui remonte à plusieurs années chez Mango mais que je ne regrette absolument pas. Cette jupe crayon taille haute est un must dans mon dressing. Alors, bien sûr, vous dire que je l'ai raccourcie parce qu'à la base elle m'arrive aux genoux... Pour cette fois, j'ai retroussé légèrement la taille car sinon elle m'arrive sous la poitrine et ça me semblait bien trop haut avec une chemise qui blouse. La ceinture tressée marron cache le revers et fait la transition entre le noir et le jean. Pour les chaussures, une nouvelle fois mes bottines Bershka. Allez promis j'essaie de vous faire un look sans pour lundi ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine.




Nota bene : Alors pourquoi ce titre à mon post ? Oui car effectivement c'est un peu étrange ce choix... Tout simplement parce que lorsque j'ai retrouvé Stéphane pour photographier mon look, celui-ci m'a dit : " Ah tu as mis ta chemise de... [instant d'hésitation]... Rock Voisine ! " Euh oui... Pourquoi pas ! J'aurai plutôt pensé à Serge Gainsbourg moi mais bon si tu veux Stef. Hommage à toi et à Rock Voisine qui me faisait fondre quand j'étais gamine ! Et voilà, exit "Charlotte for ever" en titre comme cela été prévu et bonjour "Hélène". Que voulez-vous, je ne pouvais passer à côté de l'anecdote !

Chanson du titre : Hélène - Rock Voisine

1.10.12

* Un point pour chaque étoile, chanson de toile *



Comme je peux détester l'automne... Je n'ai envie de rien et surtout pas de me prendre la tête pour m'habiller et, plus que jamais, je privilégie le confort. Aucun de mes vêtements ne trouve grâce à mes yeux et rien ne me va lorsque je me regarde dans le miroir. Bref, c'est la crise de l'automne comme chaque année ! Je vous présente tout de même mon look de dimanche, ultra simple, mais aucune inspiration... Alors j'ai ressorti ma robe étoilée que je portais cet été mais que je ne vous avais pas présenté. Achetée ce printemps chez Zara, je pense que vous savez déjà ce qui m'a plu... Evidemment, une fois encore, le motif étoilé a eu raison de moi. Pourtant, je me souviens parfaitement que le jour où je l'ai vu sur l'e-shop de la marque, j'en étais déjà à 6 robes validées dans mon panier et je me demandais si en ajouter une 7ème était vraiment une nécessité... Et puis, j'ai cliqué pour agrandir, et j'ai vu son dos, et j'ai validé immédiatement ! Une petite robe très sage avec son col rond.

Si le temps devrait s'améliorer cette semaine  c'est Louis Bodin qui le dit lui-même à l'instant où j'écris cet article  ce dimanche, il était hors de question de sortir en manches courtes. J'ai donc opté pour ce gilet long shoppé chez Etam cet hiver et que j'avoue ne jamais avoir porté. En effet, il y a quelque chose qui me déplaît sur moi avec les vêtements longs. Cela ne met pas vraiment ma silhouette en valeur je trouve, question de morphologie certainement. Pour les chaussures... Chut ! Je me tais avec les chaussures c'est toujours les mêmes en ce moment, il faut croire que j'attendais vraiment l'automne pour une seule chose : pouvoir reporter ces bottines Bershka ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle semaine...
















Nota bene : Revenons un instant sur le gilet de mon look. Je vous ai dit plus haut que je n'aimais pas vraiment les gilets longs sur moi. Et bien, vous vous doutez donc que je le rêverai raccourci... Sur ce point, je suis en pleine négociation avec ma mère à ce sujet car la matière impose un ourlet à la main et non à la machine à coudre et cela l'enchante moyennement... Surtout que je possède exactement le même en gris  évidemment vous me connaissez je ne fais pas les choses dans la demie-mesure en matière de shopping !

Chanson du titre : Chanson de toile - Emilie Simon