27.9.12

* Avaler la ciguë, goûter au poison qui tue *




J'ai profité des rayons de soleil de dimanche dernier pour faire des photos, et je crois que j'ai bien fait d'en profiter car la semaine est bien grise... Je ne sais pas bien quoi vous dire de particulier sur cette tenue si ce n'est que je n'avais pas encore craqué sur une pièce "péplum"  et je me demande bien pourquoi d'ailleurs. Mais c'est désormais chose faite avec cette jupe. Et oui, encore une fois, j'ai ressenti la nécessité d'acheter une nouvelle jupe  oui je suis malade docteur ! J'avais résisté à l'appel du top péplum parce que ceux que j'avais essayé étaient souvent trop court et c'est une chose qui me dérange car ça ne convient pas forcément à ma silhouette. Mais là, une jupe, je ne pouvais pas ne pas céder. Notez tout de même que j'ai su être raisonnable car une autre jupe péplum me plaisait énormément chez Zara et une robe également... Mais je suis forte désormais, je tiendrais ma bonne résolution de rentrée et je craquerais moins.

Concernant ce sweat, n'est-il pas parfait franchement ? A mon sens, il l'est. Comment ne pas craquer sur ce détail dentelle. Il correspond tout à fait au genre de vêtements que je recherche à présent : une pièce qui s'accorde avec beaucoup de choses aussi bien pour le boulot que pour le weekend et avec un détail qui fait vraiment la différence. De la dentelle donc et des clous, encore une fois. Difficile de les éviter cette saison ! Mais soyons franc, je ne cherche absolument pas à lutter ! Encore une fois, mes bottines compensées Bershka aux pieds. Il va falloir vous réhabituer à les voir beaucoup. Bon, finalement, j'avais bien des choses à vous dire ! Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...








Nota bene : Un dernier mot pour vous dire que, si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver mon sweat et ma jupe sur l'eshop de Zara en vente actuellement sur cette page pour la jupe peplum et sur celle-ci pour le sweat. Enfin je dis ça, je dis rien hein, parce qu'on est toutes d'accord sur le fait que les collections Zara nous font complètement fondre donc je ne souhaite pars forcément jouer au petit diable tentateur ! A chaque fois que je vais faire un tour sur leur boutique je repars systématiquement avec des choses, vous aussi je crois !

Chanson du titre : Tomber du ciel - Jacques Higelin

24.9.12

* Je m'exile, si fragile, mille et une nuit m'éloignent de toi *



Un mélange des tendances armée, clous et paillettes pour ce look ! Le kaki est à la base une couleur que je n'affectionne pas particulièrement je dois avouer. Je n'envisage d'ailleurs pas vraiment de le porter sur un top, je trouve que ça ne me va pas. Par contre, sur une jupe, cela change tout. J'ai donc craqué chez Jennyfer sur cette jupe kaki clair que j'ai embarquée sans même l'avoir essayé d'ailleurs. La voir sur le cintre m'a suffit. Sa coupe simple, sa couleur et ses petits détails de cuir à la ceinture, aux poches arrières et sur les côtés m'ont semblé faire d'elle une nouvelle pièce indispensable de mon dressing.

Le premier réflexe que j'ai eu c'est d'associer le kaki avec du noir. J'ai donc choisi ce top qui m'a tant plu avec ses paillettes cousues sur les épaules et ses clous au col. Il n'y a rien à faire, le coup des strass aux épaules ça marche à chaque fois sur moi ! A tel point que j'ai également acheté exactement le même en pull ce jour-là... Et j'ai shoppé tout cela dans la nouvelle boutique asiatique qui vient d'ouvrir chez moi. Vous le savez, je ne suis pas élitiste avec les enseignes et je ne néglige rien, je pense qu'à chaque endroit on peut trouver une pièce sympa  avec bien sûr quelques exceptions tout de même, il ne faut pas exagérer, toute chose à ses limites. Enfin, l'automne étant bien là, j'ai remis mes bottines compensées achetées l'hiver dernier chez Bershka et que vous avez déjà beaucoup vu ici. Je vous embrasse et vous souhaite une belle semaine.













Nota bene : Après avoir longtemps hésité, j'ai ressorti les bottines et les collants.... Je n'aime pas vraiment ces mi-saisons qui m'obligent la plupart du temps à enfiler un jean plutôt qu'une jupe. En effet, il fait trop froid pour être en jupe sans collants le matin. J'en avais marre de mixer depuis 2 semaines tous les matins : t-shirt manches courtes, blazer, jean et sandales ouvertes pour être à l'aise au fil de la journée... Alors j'ai sauté le pas des collants pour pouvoir enfin reporter mes jupes chéries ! Et j'en suis bien plus heureuse comme ça (dit la fille qui se contente d'un rien)...

Chanson du titre : Tandem - Vanessa Paradis

22.9.12

* L'esprit à mille à l'heure, je juge sans doute trop vite *




Cela faisait plusieurs fois que l'on me contactait pour rédiger des articles sur des marques et cette fois-ci, comme à chaque fois d'ailleurs, je suis allé visiter leur e-shop et en naviguant sur celui de la marque Esprit — sur lequel j'avoue je n'avais jamais été  j'ai eu envie de vous faire partager certaines silhouettes qui ont attiré mon attention. Je me rends de temps à autre dans leurs boutiques par contre. Vous le savez, j'achète beaucoup de vêtements et mes boutiques fétiches sont plutôt des enseignes comme H&M, Bershka ou Zara ou la qualité n'est pas toujours au rendez-vous mais peu importe pour moi qui ne porte que rarement plus de 5 fois la même pièce avant de m'en lasser. Chez Esprit, c'est tout le contraire, ce sont des vêtements certes plus chers mais de qualité, des intemporels dont on se lassera pas, et ça, ça serait une très bonne résolution à prendre pour moi. Moins de vêtements, mais de meilleure qualité et moins jetables...

Je commande sur les e-shops régulièrement pour assouvir ma soif de nouveautés, et quand ils sont bien fait comme celui-ci on peut, non seulement acheter des pièces, mais également y puiser des inspirations. C'est le cas sans nul doute de celui d'Esprit. Je vais partager avec vous alors un sorte de cahier de tendances, comme j'ai pu faire sur des feuilles de cahier lorsque j'étais plus jeune. Par contre, je suis restée très égoïste et aux vues de la majorité de mon lectorat — en tout cas la partie émergée — je n'ai consulté que la rubrique "femmes", exit donc les hommes et les enfants, ainsi que la maison. Vous dire aussi qu'en visitant leur boutique en ligne, j'ai eu le coup de coeur pour 2 pièces en particulier : la blazer vert du look 5 et la jupe en cuir du look 2 ci-dessous. Vous pouvez les retrouvez sur Esprit e-shop bien sûr. Je vous embrasse et vous souhaite une excellente fin de week end !




Alors je ne vais pas réinventer mes goûts, et j'avoue que les looks avec la couleur moutarde ont clairement attiré mon attention, qu'elle soit présente sur le perfecto du look  ou sur le gilet du look . La jupe en cuir du look  me fait énormément de l'oeil également — vous connaissez mon amour démesuré pour les jupes en plus. Légèrement taille haute et une coupe stricte qui me correspond totalement. Plus étonnant en revanche mon choix pour un look avec le chino légèrement boyfriend du look  mais cette couleur est juste parfaite et, à mon avis, tellement simple à associer au quotidien...

Là aussi rien de surprenant dans mes choix avec des looks simples mais classes, avec du noir, du gris et du vert. Le gilet du look  et  en ces deux coloris a l'air d'avoir une coupe parfaite et j'ai beaucoup de mal franchement à trouver des gilets qui tombent comme je le souhaite. C'est pour ça qu'il m'a plu et puis, de toute façon, j'ai cette sale manie d'acheter les vêtements que j'aime en plusieurs coloris alors pourquoi pas... Enfin, quant au blazer du look , c'est mon second coup de coeur avec la jupe en cuir. Cette couleur donnera du pep's aux jours souvent gris de l'automne.




Et enfin 3 derniers looks avec notamment 2 robes car il y avait bien trop de pantalons dans ma sélection ! J'aime beaucoup la robe asymétrique du look , noire comme j'aime et un joli drapé. Je pense qu'elle peut être encore plus jolie portée sans des collants fantaisie mais c'est parce que cela correspond plus à mon style peut être, juste classe et très féminine. Je note la classique robe noire du look ❾ qui s'accorde parfaitement avec un manteau gris de la même longueur. Et puis mon oeil a été attiré irrémédiablement par ce blazer navajo du look ❽ !

Nota bene : J'attends vos impressions sur la marque et sur leur e-shop que je trouve vraiment très élégant ! Vous dire également que cet article correspond à une nouvelle direction que je souhaite donner à mon blog. En effet, outre "les classiques" post look 2 fois par semaine, et afin de me permettre de donner plus de rythme à mes publications, plus de lifestyle peut être et plus d'inspirations surtout. Cela vous dérange ?

Article sponsorisé
Chanson du titre : L'Alizée - Alizée

20.9.12

* Mais la gloire est brève et la chute est terrible *


Retour en robe et talons avec un look plutôt soirée. Je vous avoue que ces photos ont été faites il y a 15 jours car je savais que je n'aurai pas le temps d'en refaire d'ici là. Alors forcément, le temps n'était pas le même... Bref, il est rare en effet ici que je vous présente des looks de soir mais c'est l'exception qui fait la règle dit-on. Je ressors donc ma robe Zara TRF shoppé à la toute fin de l'hiver, lorsqu'on languissait tant l'arrivée du printemps. Soyons franc, cette robe ne me va pas particulièrement, mais comme j'adore faire ma tête de mule, je l'ai gardé. Elle m'est un peu trop grande et la matière n'est vraiment pas très agréable à porter. Mais elle découvre un secret qui fait tout son charme et qui moi, m'a fait totalement craquer : un dos nu plongeant en V. Et puis cette jolie couleur bleue verte...

Pour l’accessoiriser, j'ai choisi une grosse ceinture cloutée achetée il y a quelques semaines chez Zara. Une ceinture à clous, j'en avais déjà une depuis plusieurs années mais celle-ci est juste parfaite à mon goût. Je rajouterais juste quelques trous pour la porter plus haute quelquefois. Pour les chaussures, des talons, mais pas trop hauts, seulement 5 centimètres car cette robe est bien assez courte et décolletée sans trop en rajouter mais bon look de soirée oblige, il en fallait. Et enfin, un petit collier lapin doré et noir de chez H&M. Je vous embrasse et vous souhaite une belle fin de semaine...




Nota beneAlors comment vous dire que j'ai eu un petit problème technique qui a fait que j'ai effacé toutes les dernières photos prises... Celles où l'on voit la silhouette entière et celles du dos... Je publie tout de même par manque de temps pour en refaire d'autres. Décidément en ce moment je les accumule, il faut dire que l'on ne gagne rien à faire les choses dans la précipitation et voilà ce que c'est quand on veut faire tout en même temps et dans le moins de temps possible. Promis je récupère mon perfectionnisme très vite !

Chanson du titre : Des mots invincibles - Leslie

17.9.12

* Petits instants de vie d'une Zarasine - édition 2o12*






Me revoilà un nouvelle année avec mon article relatant mon week end dans une immense fête Renaissance : les fêtes du Roi de l'Oiseau. Mon blog est la plupart du reste de l'année qu'un blog montrant mes tenues, ces articles sont la seule exception mais je ne peux pas vraiment passer à côté de cet évènement. Pour rappel, durant quatre jours, c’est toute la ville et ses habitants qui entrent en Renaissance et la priorité est donnée aux spectacles de rue et à la reconstitution de la vie quotidienne au XVIe siècle... Et c'est assez impressionnant d'ailleurs je dois vous avouer. Je ne suis pas de ceux qui languissent cet évènement d'une année sur l'autre mais dès que le mercredi arrive  premier jour des fêtes  et que je vois les premières personnes costumées dans la ville, il y a quelque chose qui m'anime et qui me donne l'envie de partager ces moments incroyables. Car oui, en effet, il règne une atmosphère vraiment particulière dans la Cité durant ces 4 jours. Auberges, tavernes, marchés, spectacles, artistes de rue, bal Renaissance... Tout le rythme est modifié.

Comme chaque année, il y a les personnes organisées comme Floriane qui s'est faite confectionner son costume par une amie couturière et qui s'est rendu au marché Renaissance au début des fêtes pour y acheter des accessoires pour le compléter ou comme Elisabeth qui s'est faite son costume elle-même cette année ou bien encore comme Rémi qui s'est rendu à la bourse aux costumes pour en louer un... Et puis il y a moi ! Moi qui chaque année se dit que l'année prochaine je ferais mieux, je prévoirais un budget et me lancerais dans la fabrication ou l'achat d'un vrai costume. Et puis, au final, les prix me font toujours bondir à l'image de la moindre cape qui coûte une centaine d'euros minimum, un boléro 85 euros... Pour 2 jours dans l'année je n'arrive pas à m'y résoudre. Alors cette fois encore  la dernière je l'espère  j'ai ressorti mon costume fabrication maison : un jupon blanc Zara, une jupe longue bleue Zara, un foulard bleu à la taille Etam, une blouse brodée Camaïeu et une écharpe imitation lapin sur l'épaule, empruntée. Allez suivez-moi, je vous emmène !


" Oyez ! Oyez ! Gentes Dames et Beaux Damoiseaux,
Vilains et Catins, Jouvenceaux et Jouvencelles,
Maistres et Dames... "

SAMEDI 15 SEPTEMBRE

16 heures : Arrivée d'Elisabeth - On commence à se préparer. 1ère étape : Enfiler les différentes couches de vêtements.... Le principe est le même pour l'une est l'autre que ce soit un vrai costume ou pas, comme le mien. Le costume d'Elisabeth est en réalité composé d'une robe longue blanche qui sert de blouse en haut et de jupon en bas. Look chemise de nuit de mémé assuré jusqu'à l'enfilage de la jupe et du boléro... Mon sous-costume est par contre en 2 pièces, un jupon blanc Zara pour donner de l'épaisseur sous la jupe et obtenir le drapé grâce à la broche plume puis la blouse Camaïeu que j'ai acheté spécialement pour cette occasion car j'avoue que je ne la porterai jamais sinon ! Je noue le foulard de la même couleur que la jupe à la taille pour remplacer le boléro et je fixe à l'aide d'épingles à nourrice l'écharpe "petites queues de lapins" sur l'épaule. La peau de bête est un incontournable sur les costumes Renaissance. Petit changement de collier de dernière minute, et hop !






2ème étape : Coiffure... L'étape la plus compliquée pour l'une comme pour l'autre car il faut bien avouer que la coiffure n'est pas notre domaine de prédilection et l'année dernière nous avions passé la soirée à rajouter des épingles à chignons à Elisabeth car tout se barrait ! L'idée de cette année : un chignon brouillon, effet coiffé/décoiffé ! Rien dans les cheveux, c'est un tort car à l'époque, seules les prostituées ne portaient pas de foulard, la Garde veillera pourtant ce soir. Une tonne de laque plus tard... C'est bon, nous pouvons aller retrouver Dame Floriane et son raton laveur (Les Folies de Flo) !




18 heures : Taverne avec mes amis Elisabeth, Floriane, Stéphane et Rémi. Les rues se remplissent de plus en plus... Et, dans les différentes auberges et tavernes de la ville, les verres d'hydromel (vin au miel) ou d'hypocras (vin à la cannelle) se vident... Les artistes se multiplient et les gens costumés ou non se pressent pour assister aux spectacles ou discuter au fil du hasard.











22 heures : Bal Renaissance dans la Cour du Conseil Général où les murs se sont parés de magnifiques jeux de lumières - Danses d'époque avec mon cavalier. Sur la scène des groupes de danseurs nous expliquent les pas, ne reste plus qu'à reproduire en musique (un peu en freestyle des fois je dois avouer). Désolée mais le grue grue (un des pas de danse) je n'ai toujours pas compris... Pas de photos, nous étions bien trop occupés !







DIMANCHE 16 SEPTEMBRE

14 heures : Rendez-vous avec Floriane et Elisabeth. Il faut croire que les festivités de l'après-midi n'intéressent que les filles car les garçons nous ont laissé tomber... Rémi est même reparti chez lui à Nîmes. Pour clôturer ces 27èmes fêtes du Roi de l'Oiseau, un grand défilé est organisé dans les rues, et nous on ne louperai pas ça. Artistes, nobles, armée, paysans... Au son des tambours mon coeur se serre et les larmes me montent... Je n'y peux rien, ça m'émeut !




Nota bene : Je ne vous ai pas expliqué au fait ! Alors pourquoi ce terme de Zarasine pour me qualifier ? Vous avez peut être vu que mon costume est composé en majeure partie grâce à Zara... Voilà donc le mix entre cette enseigne et les sarrasins  l'un des noms donnés durant l'époque médiévale en Europe aux peuples de confession musulmane. De toute façon, mon costume ne fait référence à rien alors pourquoi pas au moins faire un jeu de mots avec. L'année prochaine je ferais mieux c'est certain, cette fois-ci c'est vraiment décidé  bonne résolution.